• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
. © Inra

Agroécologie

Sommaire
Mis à jour le 16/02/2016
Publié le 17/12/2015
Mots-clés :

Des recherches actuelles dans le contexte de développement durable

Thématiques de Recherche

Crée en janvier 2012, la nouvelle Unité Mixte de Recherche Agroécologie réunit bon nombre d’experts scientifiques : écologues, biologistes, physiologistes, généticiens, agronomes et microbiologistes. Ces derniers font progresser la recherche sur cette discipline émergente. Leur but ? Faire converger des objectifs agronomiques et des objectifs écologiques, en enrichissant l’agronomie par de nouvelles connaissances des processus écologiques et des interactions entre communautés dans l’espace agricole. Les enjeux de cette discipline, actuelle et novatrice, sont de taille : assurer une production agricole de qualité et en quantité suffisante, réduire l’utilisation d’intrants et proposer des systèmes agricoles innovants, qui respectent et valorisent la biodiversité et l’environnement.

Placée sous la triple tutelle d’AgroSup Dijon, de l’INRA et de l’Université de Bourgogne, cette UMR collabore étroitement avec deux partenaires institutionnels : le CNRS et le CHU de Dijon. Autre point fort, sa capacité à étudier et à valoriser les interactions et les régulations entre les organismes et ce, à différents niveaux d’intégration (de la molécule à la communauté, en passant par l’organisme ou la cellule), mais aussi à différentes échelles spatio-temporelles (de la parcelle au territoire, en passant par la paysage). La rhizosphère, la région du sol directement formée et influencée par les racines et les micro-organismes associés,  lieu d’échanges intenses entre le végétal et le substrat minéral, est l’objet principal de la recherche. Les interactions entre plantes cultivées et adventices constituent des modèles d’études privilégiés, avec un focus particulier sur les légumineuses.

En perspective, une réflexion est engagée pour établir des transversalités entre les autres thématiques de recherche du Centre INRA Dijon (Alimentation, sensorialité et comportement alimentaire ; Territoire et développement) afin de développer des projets de recherche communs, tels que les relations entre les systèmes de culture et la qualité des aliments, l’écologie du paysage, la gestion de l’exploitation agricole ou encore la gestion du foncier. Autant de projets  qui consolident l’engagement du Centre dans une logique de transversalité et de partenariat.

En savoir plus

. © Inra
© Inra
Pour tout savoir sur l’ UMR Agroécologie, consultez le site internet de l’Unité 

En chiffres

L’UMR Agroécologie, c’est :

- 250 permanents

- 4 pôles de recherche 

- 4 plateformes techniques