• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Domaine expérimental d'Epoisses, Centre Inra de Bourgogne-Franche-Comté. © Inra

Dispositifs expérimentaux

Domaine expérimental d'Epoisses

Avec ses 120 hectares et ses 8 000m2 de serres, l’Unité Expérimentale d’Époisses expérimente les recherches en agroécologie dans des conditions réelles de culture en plein champ. Participer à l’amélioration des plantes de demain et évaluer des systèmes de culture innovants à faibles intrants, promouvant la protection intégrée, sont les deux enjeux majeurs de l’unité.

Mis à jour le 22/02/2017
Publié le 29/12/2015
Mots-clés :

Amélioration et évaluation des variétés et des plantes adaptées aux conditions de demain

Mission historique de l’unité, les travaux d’appui à la sélection représentent un nombre important de parcelles expérimentales. Depuis plus de 35 ans, l’unité étudie les légumineuses. Elle s’est, par la suite, diversifiée aux plantes fourragères. La variété des espèces expérimentées est riche : blé tendre, orge, avoine, maïs, féverole, lupin, colza, betterave ou encore moutarde. Rattachée à 3 départements de recherche (départements GAP (Génétique et Amélioration des Plantes), SPE (Santé des Plantes et Environnement) et EA (Environnement et Agronomie)), le domaine réalise de nombreux essais sur du matériel en cours de sélection pour l’Inra, Agri-Obtentions et des GIE de sélectionneurs. Des essais sur le rendement des productions agricoles sont conduits pour l’Inra, le CTPS ou de potentiels obtenteurs. D’autres, plus spécifiques contre certains bio-agresseurs, sont également menés (Rhizoctone de la betterave, Phoma du colza, Aphanomyces du pois de printemps).

Site d’étude privilégié pour la résistance au froid hivernal de certaines variétés, l’unité possède des installations spécifiques, telles que les serres de Chaux des Prés dans le Jura, un dispositif unique en Europe. En appui à la sélection et à la génomique, le domaine gère ainsi des pépinières de sélection, produit des semences pour les programmes de recherche et assure la production d’hybride de maïs. Elle participe au réseau expérimental, mis en place et placé sous la responsabilité du GEVES, pour juger la valeur agronomique et environnementale des variétés, postulant à l’inscription au catalogue officiel français. D’autres moyens techniques, encore plus innovants, seront bientôt installés, par exemple dans le cadre du projet Phenome.

Des systèmes de culture innovants : la Protection Intégrée des Cultures (PIC)

La deuxième mission principale de l’unité est d’élaborer, d’évaluer et d’adopter des systèmes de culture innovants, moins dépendants à l’usage des produits phytosanitaires. Elle répond ainsi aux grands enjeux actuels, liés à la sécurité alimentaire et à la protection de l’environnement. Comment conserver des niveaux de production agricole élevés avec le plus faible niveau d’intrants ? Avec l’équipe Biologie et Gestion des Adventices de la TGU Agroécologie, l’unité conduit un essai « PIC adventices », ayant pour objectif une réduction des intrants phytosanitaires. Après 10 ans d’essai de systèmes de culture en protection intégrée, la flore adventice est aujourd’hui maîtrisée par des techniques alternatives aux herbicides. Depuis 2012, dans le cadre du projet EXPEcophyto et RésOpest, des essais de systèmes de culture avec zéro pesticide sont menés sur le domaine.

Acteur majeur du réseau pluridisciplinaire PIC, qui regroupe toutes les équipes de recherche en la matière, le domaine d’Époisses est un atout majeur pour le Centre. Avec ses 120 hectares, répartis en 70 parcelles, toutes drainées et irrigables, l’unité est un support technique essentiel à la recherche en agroécologie. Autre point fort, le matériel pour semer, récolter et désherber, est adapté à tout type de surface expérimentale (ligne, m2, parcelle d’expérimentation de 10m2 ou encore parcelle agricole).

Un partenaire régional et national privilégié

L’unité travaille en collaboration avec de nombreux chercheurs et sélectionneurs pour ses spécificités et ses compétences sur les légumineuses, la résistance au froid ou encore les aphanomyces. Son engagement dans de nombreux programmes de recherche conforte son rayonnement régional et national (Ecophyto, RMT Systèmes de Cultures innovants). L’unité assure des missions de service public, en évaluant les variétés pour le CTPS. Elle travaille également avec des instituts techniques (UNIP, CETIOM, ITAB, Arvalis), des acteurs du développement agricole et des établissements d’enseignement (Chambres d’Agriculture départementale et régionale, GEDA de la Tille, Lycée agricole de Quétigny).

A propos de

Contact

Pascal MARGET, Directeur de l'Unité expérimentale Domaine d'Epoisses - pascal.marget@inra.fr