• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Le Centre Inra de Bourgogne-Franche-Comté s’engage pour un système alimentaire durable dans la métropole dijonnaise

« Dijon, territoire modèle du système alimentaire durable de 2030 » fait partie des 24 projets présélectionnés du programme d’investissement « Territoire d’innovation de grande ambition » (TIGA). Objectif: nourrir les habitants du territoire de la métropole dijonnaise en alliant qualité environnementale, développement économique et cohésion sociale. Porté par Dijon Métropole, ce projet transversal qui intègre l’agroécologie, l’alimentation et la santé s’appuie entre autres sur l’expertise scientifique du Centre Inra de Bourgogne-Franche-Comté.

Vue du centre inra dijon dans quartier campus et campagne environnante
Par Ludovic Piquemal
Mis à jour le 30/01/2018
Publié le 25/01/2018

2030. Les habitants de Dijon et ses alentours mangent des aliments de qualité produits dans le respect de l’environnement, à seulement quelques kilomètres de chez eux, sur le territoire de la métropole ! Utopie ? Non, transition vers un modèle de production et de consommation alimentaire agroécologique qui bénéficie à la santé de tous !

L’enjeu du projet est de démontrer qu’il est possible de transformer le territoire en créant un nouveau modèle de production et de consommation alimentaire qui améliore la qualité de vie des habitants. Un label « Dijonagroécologie » garantira le respect des exigences de qualité des aliments issus du programme ainsi que de l’environnement dans lequel ils auront été produits.

Ainsi informé, c’est bien le consommateur qui aura le pouvoir de privilégier l’achat de produits locaux, de qualité et vertueux pour l’environnement ! Dans le futur, l’objectif est de privilégier les produits alimentaires estampillés de ce label dans les structures de restauration collective de la métropole (cantines scolaires et universitaires, établissements de santé, maisons de retraite, etc.). C’est donc une profonde mutation environnementale, économique et sociale qui se profile.

Pour y parvenir, la métropole dijonnaise ne manque pas d’atouts puisque 44% de son territoire est en effet constitué de surfaces agricoles, soit 10 500 hectares. De plus, le projet va bénéficier d’une véritable dynamique partenariale (I-SITE BFC, Vitagora, Laboratoire d'innovation territoriale (LIT) Agroécologie, FoodTech) et pourra s’appuyer dès 2019 sur la Cité de la Gastronomie.

Le Centre Inra de Bourgogne-Franche-Comté va largement contribuer à cet ambitieux programme en mobilisant l’expertise de ses unités de recherche : UMR Agroécologie, UMR CESAER, UMR CSGA et Unité expérimentale du Domaine d’Epoisses, à Bretenière. C’est Philippe Lemanceau, directeur de l’UMR Agroécologie, qui sera le responsable scientifique du projet.

Une série d’actions concrètes va être mise en œuvre afin, par exemple, de créer le fameux label « Dijonagroécologie », d’optimiser la gestion des sols, de développer des filières « légumineuses » pour une alimentation durable ou bien encore de promouvoir l’éducation alimentaire auprès des acteurs de santé, des enfants et des populations socialement vulnérables.

Des indicateurs seront également proposés afin d’évaluer le succès des démarches engagées. À terme, l’idée est de pouvoir transposer les actions expérimentées sur le territoire de Dijon Métropole à d’autres territoires.

En lien avec le projet de « ville connectée » de Dijon, c’est le consommateur-citoyen qui pilotera la transformation grâce à un ensemble d’outils numériques. L’ouverture des données (Open data) devrait en effet permettre de créer de nouveaux services et d’impacter durablement les habitudes alimentaires.

Le projet a déjà reçu 400 000 € de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) pour conduire des études complémentaires. Un appel à projet sera lancé en juin 2018 en vue de sélectionner un nombre restreint de territoires d’intérêt national.

En attendant,  « Dijon, territoire modèle du système alimentaire durable de 2030 » sera présenté en détail le lundi 26 février sur le stand de l’Inra au Salon de l’agriculture. A suivre en direct à partir de 14h00 sur Twitter ! Suivez les hashtags #SIA2018 et #TIGAalimentation !