• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Les représentants de la Région BFC visitent les plateformes du Centre

Vendredi 7 juin, Sophie Fonquernie, vice-présidente du Conseil régional en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire ainsi que Francine Choppard (Conseillère régionale déléguée à l’Université ) ont visité le site dijonnais du Centre Inra BFC pour y découvrir les recherches conduites sur le centre et échanger sur notre partenariat.

Nathalie Munier-Jolain, Présidente du Centre Inra Bourgogne-Franche-Comté, explique le fonctionnement de la plateforme 4PMI.
Par Ludovic Piquemal
Publié le 18/06/2019
Mots-clés :

Depuis 2010, ce sont 20 millions d’euros qui ont été attribués à l’Inra par la Région. Des fonds utilisés pour la construction de locaux, le soutien à des projets de recherches et au financement de thèses mais aussi à l’achat d’équipements de pointe.


Accompagnée notamment de Catherine Guey, chef du service Compétitivité des filières Innovation et International) et Dominique Marilley, directrice de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur, cette délégation a ainsi découvert des détails sur travaux menés au sein de la plateforme ChemoSens de l’UMR CSGA, qui développe des méthodes et des outils originaux servant à la caractérisation physico-chimique et organoleptique des aliments.

Visite de la plateforme ChemoSens. © Inra
Visite de la plateforme ChemoSens © Inra

La délégation s’est ensuite dirigée vers l’UMR Agroécologie. Elle y a visité la plateforme GenoSol, centrée sur la microbiologie des sols, ainsi que la plateforme de phénotypage de plantes à haut débit (4PMI), qui permet de produire et de caractériser d’importantes populations de plantes.

Samuel Mondy, responsable de la plateforme GenoSol, détaille les objectifs du conservatoire des sols.. © Inra
Samuel Mondy, responsable de la plateforme GenoSol, détaille les objectifs du conservatoire des sols. © Inra