• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Poursuite de l’expérimentation de végétalisation des plateformes du tram dijonnais

Ray-grass, fétuque et deux espèces différentes de micro-trèfles : c’est le mélange de semences qui a été planté dans la nuit du 26 au 27 juillet dernier sur les voies engazonnées du tramway de Dijon. Cette nouvelle expérimentation, résultat de plus de 120 combinaisons de semences testées, vise à diminuer l’arrosage des parties végétalisées, à limiter la fréquence des tontes et ainsi la production de déchets verts.

Par Ludovic Piquemal
Publié le 03/08/2018
Mots-clés :

Cette opération d’ensemencement de deux heures, menée avec Dijon métropole et la société DLF France, a été coordonnée par Daniel Wipf et Pierre-Emmanuel Courty, chercheurs à l’UMR Agroécologie (Inra-uB-AgroSup). Elle fait suite à une expérimentation menée depuis 2014

Le choix du micro-trèfle n’est pas anodin : c’est une espèce qui couvre bien le sol et dont les feuilles ne montent pas trop haut pour gêner le roulement du tramway. De plus, ses racines s’adaptent parfaitement à la faible épaisseur de terre (15 cm) au niveau des voies.

Prochaine étape : voir comment les 100 mètres de voies ainsi végétalisées se comportent face aux variations de température de l’hiver prochain et de l’été 2019.