• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

SILEX : une publication et un brevet pour une équipe du CSGA

C'est un projet mené par Loïc Briand et Fabrice Neiers (équipe de L. Briand), du CSGA. L'équipe a breveté en 2016 une technologie qui permet de transférer la capacité d’induire la production d’une protéine recombinante d’intérêt de manière autonome dans la bactérie Escherichia. coli, sans utilisation d’un milieu de culture particulier. Cette capacité est nommée auto-induction programmée (Self Inductible EXpression system, d’où SILEX.)

. © Inra
Par Ludovic Piquemal
Mis à jour le 14/02/2017
Publié le 07/02/2017

Les protéines recombinantes représentent une ressource importante car la demande explose dans tous les secteurs industriels : production de médicaments, réalisation de diagnostics médicaux, chimie, agroalimentaire.

Afin de produire ces protéines recombinantes, une vaste gamme de systèmes de production est aujourd'hui disponible. À l'heure actuelle, la bactérie Escherichia coli est utilisée dans environ 50% des cas.

Une des façons de faire courantes consiste à utiliser un signal chimique pour lancer la production de la protéine recombinante, au moment où les bactéries atteignent une certaine concentration dans le milieu de production. La technologie SILEX permet de modifier la bactérie pour que ce signal de production se fassede façon autonomepar la bactérie quand elle atteint la bonne concentration cellulaire sans aucune intervention extérieure.

Cette avancée a donné lieu à un article dans la prestigieuse revue Science Reports en septembre dernier.