• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

Un article scientifique des chercheurs de l’UMR Agroécologie parmi les plus marquants de 2016, selon Springer Nature

Springer Nature est un éditeur de revues savantes d’envergure mondiale qui diffuse de très nombreuses publications en langue anglaise. Parmi les articles scientifiques qui pourraient « changer le monde », il a retenu un article co-dirigé par Lionel Ranjard et Pierre-Alain Maron, tous deux chercheurs à l’unité mixte de recherche Agroécologie du Centre INRA de Bourgogne Franche-Comté.

Par Ludovic Piquemal
Publié le 17/05/2017
Mots-clés :

Entre les milliers d’articles publiés en 2016  dans toute sorte de disciplines scientifiques, les rédacteurs en chef des revues de Springer Nature ont sélectionné les 180 découvertes qui, selon eux, pourraient avoir le plus d’impact sur les problèmes pressants que doit affronter l’humanité. Dans la catégorie « Sciences de la Terre et de l’Environnement », ils ont retenu un article dont le sujet intéresse aussi bien les agriculteurs et les propriétaires fonciers que les bureaux d’étude ou les laboratoires d'analyse des sols.

Intitulé « La microbiologie moléculaire au service du diagnostic environnemental », cet article a été publié en décembre dernier dans la revue Environmental Chemistry Letters. Il s’agit d’une synthèse bibliographique des travaux d’une quinzaine de chercheurs français et européens qui travaillent sur les microorganismes dans différentes matrices environnementales (sol, eau, atmosphère, déchets).

L’article décrit les techniques moléculaires de caractérisation des microorganismes (bactéries, champignons) permettant de fournir des bio-indicateurs robustes en vue d’établir un diagnostic environnemental.

Il se veut un outil finalisé et opérationnel afin d’évaluer la qualité de notre environnement et de ce qui le constitue. Et pour cela, la quantité, la diversité et l’activité de ces microorganismes dans l’eau, le sol, l’atmosphère, mais aussi les déchets sont d’excellents indicateurs. Utile, au moment où réduire l’empreinte environnementale humaine devient de plus en plus crucial !

Cet article (et les 179 autres) sont accessibles gratuitement sur le site de Springer Nature jusqu’au 31 juillet 2017.